Lorsqu’on sort la version numérique de son livre, on hésite parfois sur le prix à lui donner. Trop cher, pas assez cher… le prix peut influer sur les ventes et les redevances. Alors, quel prix fixer pour son ebook sur Amazon ?

En regardant sur le site de la Fnac, je remarque que les ebooks édités sont plutôt chers : 14.99€ pour la version ebook du tome 1 du Seigneur des Anneaux (soit -25% par rapport à la version brochée qui est à 20€). Ici, le ebook est plus cher que la version poche et bien loin des tarifs pour un auto-édité.

Lorsqu’on est indépendant et peu connu, si on veut attirer plus de lecteurs, un petit prix va mieux fonctionner, et en général on fixe à environ -75% le prix de l’ebook par rapport au prix du livre papier.

Le prix psychologique doit finir par 9 : 2.99€, 1.49€…

Pourquoi donc ? D’une part, parce que cela permet de fixer un seuil psychologique juste en dessous du palier du chiffre supérieur. D’autre part parce que la librairie d’Apple (iBook Store) demande que les prix terminent par ,*9. Et comme il faut un prix unique sur tous les sites (loi du Prix Unique), il est plus simple qu’il termine par 9.

Selon cet article, qui reprend l’étude de Schindler et Kibarian en 1996 un prix type ,99€ permet une augmentation de 8% des ventes par rapport à un prix « rond » à 1€.

Redevances Amazon

Amazon fixe des règles au niveau du poids et des redevances souhaitées :

Prix catalogue amazon
Source : site KDP mai 2019

Si vous souhaitez une redevance à 70%, votre livre doit avoir un prix fixé entre 2.99€ et 9.99€. Pour fixer un prix bas à 0.99€, vous devez opter pour 30% de redevance. A savoir : la formule de redevance à 70 % induit des frais de livraison retirés en sus de votre redevance, calculés en fonction de la taille du fichier de l’ebook Kindle (0,12 € (EUR)/Mo). Avec la formule de redevance à 35 %, aucun coût de livraison n’est facturé. Dans tous les cas, la TVA à 5,5 % (France) vous sera également prélevée sur vos redevances. Plus d’infos sur les redevances : site KDP

Le poids de l’ebook, souvent lié au nombre de pages de votre livre, va compter aussi. Les livres numériques dont la taille de fichier est comprise entre 3 Mo et 10 Mo doivent avoir un prix catalogue minimum de 1,99 € ; les livres numériques dont la taille de fichier est supérieure à 10 Mo doivent afficher un prix catalogue minimum de 2,99 €.



0.99€

C’est un tarif accrocheur idéal pour les lancements de nouveaux livres, pour les textes courts ou encore pour les premiers tomes de séries. Avec son petit prix, 0.99€ déclenche plus de ventes et peut rapporter plus.
A noter: votre redevance sera de 35%, vous toucherez donc 0.33€ par livre vendu.

Ma nouvelle Le troisième Sumo qui fait environ 45 pages et 0.51 MB, est à 0.99€ sur Amazon.

Ce graphique qui est un peu vieux, trouvé sur l’article 18 conseils auto-édition…, montre le lien entre les prix fixés et les ventes. Malgré un prix bas, les revenus peuvent grimper.

Prix des livres et ventes sur Amazon

1.99€

C’est un prix intermédiaire, qui me semble intéressant pour des promotions temporaires, histoire de rebooster un peu vos ventes. Créer des moments clés et des animations autour de votre livre sur des dates spécifiques et sur des thèmes précis peut vous faire remonter dans le classement Amazon.
Avec un livre numérique à 1.99€, votre redevance ne sera que de 35% soit 0.66€ par livre vendu (en enlevant la TVA appliqué par le site).

Hector le Tyrannosaure, livre pour enfant comportant des illustrations, pèse 6.34 MB une fois converti en ebook. J’ai dû donc placer le prix à 1.99€.

2.99€

C’est le plus le plus courant chez les auteurs indépendants. Avec ce tarif, vous touchez environ 1.90€ par livre vendu, grâce à la redevance 70%.

J’ai fixé un prix de 2.99€ pour Les Larmes du Lac, mon best seller malgré son prix plus élevé que mes autres ouvrages. Il pèse 0.47 MB pour 302 pages, 6 cents sont retenus pour la livraison de l’ebook.

Gratuit, 0€

Nombreux sont les auteurs qui proposent un de leurs textes gratuitement, renvoyant ensuite les lecteurs vers d’autres ouvrages payants.

Proposer un petit livre à 0€ est une bonne stratégie pour rencontrer de nouveaux lecteurs, pour lesquels le tarif ne sera pas un investissement. Ils hésiteront donc moins à lire votre livre s’il est gratuit. Par contre, vous ne ferez aucun revenu sur cet ouvrage.

Je propose ma nouvelle de 45 pages, La femme sans visage, à 0€ sur Amazon.

Elle était déjà diffusée dans le magazine de l’IndéPanda et je trouve que c’est bien pour un nouveau lecteur de pouvoir ainsi découvrir un auteur, se faire une idée de son style etc…

Le prix à 0€ n’est pas proposé dans l’onglet « Prix de l’ebook Kindle ». Pour l’obtenir, il faut un peu ruser : le livre doit être publié ailleurs (sur Kobo pour ma part) gratuitement. Ensuite, dans votre page produit Amazon, vous cliquez sur la petite option de bas de page  » Voulez-vous nous parler de prix plus bas ?  » et vous indiquez l’autre prix sur lequel Amazon va s’aligner.

Au-delà de 3.99€

Placer un prix plus élevé est justifié si vous avez un roman qui contient beaucoup de pages, ou des illustrations. Tout dépend également du genre : on pourra facilement payer un peu plus pour un livre de cuisine ou une méthode en ebook. Avec un prix plus élevé, les lecteurs s’attendent à un contenu de grande qualité : vous devez être irréprochable en tant qu’auteur indépendant.

Pour un gros livre de 500 pages, un juste prix pourrait aller jusqu’à 5.99€ mais au-delà, vous risquez de perdre des lecteurs. A moins d’être un auteur à succès et là, bien sûr, cela change la donne 🙂

Conclusion

Pour conclure, pour un premier roman de 300 pages environ le prix idéal et le plus répandu semble être 2.99€.

Sachez que vous pouvez modifier votre prix à tout moment, donc pas d’inquiétude, vous pouvez en tester plusieurs et voir les retombées. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait avec La Femme sans Visage (voir ici l’article comparatif entre 0.99€ et 0€).

Attention toutefois, si vous avez modifié votre au cours de 4 derniers mois, vous ne serez pas choisi dans les Offres Eclair de KDP.

Gardez aussi en tête que le prix ne fait pas tout ! Pour vendre son livre, il faut aussi travailler sa couverture, ses commentaires, sa description… Il y a du pain sur la planche ! 🙂