Ecriture : les cris dans les mots sont la seule aventure

Catégorie : Ecriture (Page 1 of 33)

Les Larmes du Lac bientôt traduit en anglais

La traduction des Larmes du Lac en anglais est bien avancée !

Je suis ravie de vous annoncer sa sortie pour l’automne 2021 !

Merci à Jacquie Bridonneau pour son travail et nos nombreux échanges.

Bien sûr il reste du travail une fois que la traduction sera terminée : la relecture finale, la mise en page du numérique et du broché et la couverture à faire (je voudrais en profiter pour proposer une version légèrement différente)…

J’espère que le public anglophone sera au rendez-vous pour découvrir l’histoire d’Anne dans la mystérieuse ville de St Andrews, en Écosse !

Dans le port d’Amsterdam, nouvelle

Alors, avez-vous eu l’occasion de découvrir « Dans le port d’Amsterdam », ma nouvelle qui vous emmène en 1940 ?

Hâte de savoir ce que vous en pensez.

J’ai écrit ce texte à l’occasion des 80 ans de l’appel du 18 juin 1940, l’an dernier.

C’est la deuxième fois que je m’essaie à la nouvelle historique (« Le chercheur d’or » nous renvoyait en Nouvelle-Zélande en 1869).

Dans le port d'Amsterdam, nouvelle
Dans le port d’Amsterdam, nouvelle
Continue reading

Mon expérience d’auteur avec Babelcube et la traduction de mon roman

Vous l’avez peut-être vu, Les Larmes du Lac est sorti récemment en portugais. Comment est-ce possible ? Je vous confirme, je ne parle pas un mot de cette belle langue !… Et bien tout simplement parce que je suis passée par Babelcube, un site mettant en relation auteurs et traducteurs.

Cela fait plusieurs années que faire traduire mon livre est un projet, ou plutôt un rêve inaccessible car après avoir fait faire plusieurs devis, il m’en aurait coûté dans les 3000 euros au minimum pour mes 300 pages.

J’avais déjà entendu parler de Babelcube, ce site qui permet gratuitement en relation auteurs et traducteurs, mais je n’avais jamais osé sauter le pas. L’été dernier, entre le confinement et autres, j’ai décidé de me lancer !

Continue reading
« Older posts

© 2021 Marie Havard

Theme by Anders NorenUp ↑