C’est une randonnée très populaire de 26 km à travers des plaines humides, 3 cratères, des pentes de volcans et des lacs volcaniques, sur un territoire classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco, et qui se fait sur la même journée (on a mis 9h pour effectuer le trajet, en comptant une demi-heure de pause déjeuner, et une montée au Volcan Tongariro, un extra) avec 1100 mètres de dénivelé. Cette randonnée demande un peu de préparation (peu ou pas d’eau ni de sanitaires sur le trajet, réservation de la navette bus pour accéder au départ, équipements chauds) et une bonne condition physique mais cela vaut vraiment le coup car c’est ma-gni-fi-que !

On s’est levés à 6h pour prendre la navette bus, et on démarre la randonnée dans la fraîcheur et le soleil levant, les montagnes coiffées de nuages, vers 7h15.

Tongariro Alpine Crossing : départ de la randonnée à Mangatepopo

Tongariro Alpine Crossing : départ de la randonnée à Mangatepopo

Tongariro Alpine Crossing : départ de la randonnée à Mangatepopo

Tongariro Alpine Crossing : départ de la randonnée à Mangatepopo

Tout commence par quelques kilomètres à plat dans la vallée, un genre de lande ou de bush humide où serpentent des ruisseaux et où pointent des plumeaux. On arrive bientôt à Soda Springs (source d’eau de Soda), après avoir longé le ruisseau le long de la passerelle aménagée. Cela me paraît long car il n’y a pas grand chose à voir, mon sac à dos est lourd (j’ai pris 3 bouteilles de 1.5 litres, de peur d’en manquer !). Mais il ne fait pas si chaud, c’est même couvert pour l’instant. Il y a beaucoup de monde, les gens font la queue aux huttes de toilettes au départ, et on se suit tous sur l’unique chemin. Heureusement, bientôt, la foule se disperse, car certains avancent plus vite et d’autres font déjà des pauses.

Tongariro Alpine Crossing : ascension du South Crater

Tongariro Alpine Crossing : ascension du South Crater

Puis on débute la montée au South Crater (cratère Sud) : c’est raide et on commence à voir des roches volcaniques. Le vent se lève, les montagnes se découvrent et je rajoute une veste en polaire car il fait frais.

Tongariro Alpine Crossing : ascension du South Crater

Tongariro Alpine Crossing : ascension du South Crater

Nous arrivons en haut du cratère : c’est de là que part le sentier pour le sommet du Mont Ngauruhoe (2287m, la montagne du Destin dans Le Seigneur des Anneaux), que nous laissons à de plus téméraires que nous. C’est une ascension raide à travers la pente sableuse et volcanique, dangereuse avec le froid, le vent, les éboulis de roche et tous ces kilomètres à parcourir ensuite après ça.

Tongariro Alpine Crossing : vue vers le Mont Ngauruhoe

Tongariro Alpine Crossing : vue vers le Mont Ngauruhoe

Tongariro Alpine Crossing : vue vers le Mont Ngauruhoe

Tongariro Alpine Crossing : vue vers le Mont Ngauruhoe

Après le South Crater (1680m d’altitude), on arrive sur une immense plaine asséchée, plate, un peu désertique. C’est très beau. C’est l’intérieur du cratère sud, ou la caldera, formée après l’effondrement de la chambre magmatique suite à l’éruption. On marche dans un volcan, dont l’éruption ici a eu lieu il y a 10 000 ans, vous vous rendez compte ? Certains autres cratères sont encore en activité, dont le Te Maari.

Tongariro Alpine Crossing : intérieur South Crater

Tongariro Alpine Crossing : intérieur South Crater

Tongariro Alpine Crossing : intérieur South Crater

Tongariro Alpine Crossing : intérieur South Crater

Puis c’est l’ascension du Red Crater (1886m), en plein vent glacial malgré le soleil du plein été neozélandais, sur une pente étroite et caillouteuse. C’est la partie la plus dangereuse du treck. Le volcan est toujours actif et il fume (ça sent l’œuf pourri, pour le dire poliment !) Ce Red Crater est vraiment impressionnant.

Tongariro Alpine Crossing : ascension du Red Crater

Tongariro Alpine Crossing : ascension du Red Crater

Tongariro Alpine Crossing : au bord du Red Crater

Tongariro Alpine Crossing : au bord du Red Crater

Tongariro Alpine Crossing : ascension du Red Crater

Tongariro Alpine Crossing : ascension du Red Crater

Tongariro Alpine Crossing : Red Crater

Tongariro Alpine Crossing : Red Crater

Tongariro Alpine Crossing : Red Crater

Tongariro Alpine Crossing : Red Crater

Comme on est en haut de la randonnée à 11h, on en profite pour faire un aller-retour au Mont Tongariro (1967m), cela fait 6 kilomètres de plus au circuit. C’est splendide, avec la vue sur les lacs, le Mont Ruapehu enneigé et le Mont Ngauruhoe si raide.

Tongariro Alpine Crossing : ascension du Mont Tongariro

Tongariro Alpine Crossing : ascension du Mont Tongariro

Tongariro Alpine Crossing : ascension du Mont Tongariro

Tongariro Alpine Crossing : ascension du Mont Tongariro

Tongariro Alpine Crossing : vue depuis le Mont Tongariro

Tongariro Alpine Crossing : vue depuis le Mont Tongariro sur le Mont Ruapehu enneigé et le Mont Ngauruhoe

On monte au sommet du volcan Tongariro : lorsqu’on met la main au sol, c’est chaud. On revient sur le circuit à 12h30, pour descendre manger aux Emerald Lakes (lacs d’Emeraude), ces lacs formés par l’eau bouillante qu’il y a sous terre, juste en dessous de ces volcans.

Tongariro Alpine Crossing : Descente vers Emerald Lakes

Tongariro Alpine Crossing : Descente vers Emerald Lakes

Tongariro Alpine Crossing : vue sur Emerald Lakes

Tongariro Alpine Crossing : vue sur Emerald Lakes et Blue Lake au fond, derrière le cratère central

La descente est folklorique, on glisse dans tous les sens, c’est comme une immense dune de sable volcanique. Heureusement qu’on a des bâtons de randonnée ! Devant nous certaines personnes sont au bord de l’épuisement et un hélico arrive pour un blessé. Des vents chauds nous caressent de temps à autre. Ces lacs sont sacrés, on ne doit pas les toucher, mais bien sûr, des gens se prennent en photo la main dedans. On mange rapidement car on n’est qu’à la moitié de cette longue randonnée.

Tongariro Alpine Crossing : vue sur Emerald Lakes

Tongariro Alpine Crossing : vue sur Emerald Lakes

Tongariro Alpine Crossing : Emerald Lakes

Tongariro Alpine Crossing : Emerald Lakes

Tongariro Alpine Crossing : Emerald Lakes

Tongariro Alpine Crossing : Emerald Lakes

En partant on voit une dernière vue magnifique du Red Crater, en arrivant au Blue Lake, ce grand lac bleu à côté du cratère central. C’est la dernière petite ascension, avant la longue descente.

Tongariro Alpine Crossing : cratère central

Tongariro Alpine Crossing : cratère central

Tongariro Alpine Crossing : cratère central

Tongariro Alpine Crossing : cratère central

Puis on marche, on marche, sans fin, pendant plus de 3h de descente vers le parking de l’arrivée et 1100 mètres de dénivelé bas. La vue sur le lac Taupo, sur ce versant de la montagne, ne nous semble pas assez réjouissante pour nous donner du courage, et pourtant c’est beau. Mais tellement long, cette descente…

Tongariro Alpine Crossing : vallée de Ketetahi et vue sur le Lac Taupo

Tongariro Alpine Crossing : vallée de Ketetahi et vue sur le Lac Taupo

On aperçoit des fumerolles au loin. On ne s’arrête pas, de peur de manquer la dernière navette du retour qui part à 16h30, et on arrive au lieu de rendez-vous à 16h20, les jambes engourdies par cette descente, mais heureux d’arriver dans les temps.

Tongariro Alpine Crossing : vallée de Ketetahi

Tongariro Alpine Crossing : vallée de Ketetahi et des fumerolles

Une randonnée grandiose, on voyait les volcans de si près ! J’espère qu’elle vous a plus autant qu’à nous.

Voici la carte de la randonnée :

Carte Tongariro Alpine Crossing - randonnée Nouvelle Zélande

Carte Tongariro Alpine Crossing – randonnée Nouvelle Zélande

Et avec le dénivelé ça donne…

Vue aérienne du Tongariro Alpine Crossing - prise lors de notre survol en avion de lu Parc Naturel la veille de la randonnée

Vue aérienne du Tongariro Alpine Crossing – prise lors de notre survol en avion de lu Parc Naturel la veille de la randonnée. Le tracé indique une partie du chemin

Totalité de Tongariro Alpine Crossing – crédit www.taupodebretts.co.nzLa randonnée vous tente ? Toutes les infos pratiques => Tongariro Alpine Crossing