Marie Havard

Ecriture : les cris dans les mots sont la seule aventure

Qu’est ce que l’écriture créative ?

Au Salon du Livre de Paris, j’ai eu la chance de découvrir un atelier mené par Laurent Bettoni : introduction à l’écriture créative.

Mais qu’est-ce que l’écriture créative, au juste ? Je ne connaissais pas du tout cette notion. C’est une méthode d’écriture qui se base sur des techniques rédactionnelles accessibles à tous, en donnant des clés de structures qui fonctionnent.

Voici quelques notions de départ :

1 livre = 1 sujet

Mélanger plusieurs sujets forts dans un livre trouble le message. 1 livre contient 1 message sur 1 sujet. Si vous avez plusieurs sujets, il est mieux de diviser en plusieurs livres.

Souvent, 1 sujet = 1 ou des obstacles à traverser, et ces obstacles sont internes au personnage (quelques uns des obstacles peuvent être externes, mais attention à ne pas entrer dans le mélodramatique)

Commencer par l’essence du livre, en 1 phrase

Si pour résumer votre livre il vous faut 10 minutes, ce n’est pas bon signe. Le pitch du livre doit contenir l’essentiel : le personnage principal, l’action principale et la fin, par exemple : « Un homme maltraité devient un assassin et tue sa femme ».



Puis détailler en un résumé de 10 lignes

A partir de cette essence du livre, vous pouvez en tirer un résumé de l’histoire en 10 lignes, en rajoutant les éléments de dramaturgie, les obstacles, les objectifs du personnage, les enjeux pour l’histoire.
C’est à partir de ce résumé que vous allez détailler toute votre histoire.

Créer le titre

C’est le bon moment pour créer votre titre, un titre percutant lié à votre résumé.

Travailler le personnage principal

Il s’agit ensuite de peaufiner vos personnages. Ce sont eux qui concentrent toute la qualité de votre livre. Votre héros a des faiblesses et des atouts, et vous allez créer du suspense en mettant en doute le lecteur sur les capacités du personnage principal à évoluer dans l’histoire.

Vous pouvez créer des fiches personnages détaillées qui vous aideront à rendre ce personnage crédible : ce qu’il fait de ses journées, ce qu’il mange, ce qu’il aime…

Travailler les personnages secondaires

Les personnages secondaires doivent être chacun différents. Leur rôle est de représenter l’intériorité du personnage principal, sa psyché, et d’empêcher ou d’aider à ce qu’il accomplisse son but. Un personnage inutile au conflit du personnage principal doit être supprimé.

La clé = bien structurer son récit

Une fois cette ébauche réalisée, listez les événements dans l’ordre chronologique.

Puis, commencez à écrire le début, le milieu, et la fin en suivant ce plan. La rédaction du début du livre doit révéler le but du personnage. Le milieu, réaliser les objectifs du personnage. La fin ne doit pas s’écrire en dernier. En l’écrivant dès le début, vous saurez précisément où aller, où mener le lecteur.

Ensuite, rédigez le reste du roman en liant toutes ces parties… Une fois la structure définie, tout est plus simple, pas de page blanche, vous n’aurez qu’à suivre votre plan.

Maintenant, c’est à vous de jouer !

Plus d’infos : accompagnement littéraire par Laurent Bettoni

2 Comments

  1. Cyrielle Mbock

    3 juin 2019 at 8 h 55 min

    Merci beaucoup pour cet article. J’ai souvent des idées, mais je ne les structure pas. Du coup, je me perds en plein milieu de mon roman. Merci encore. Cet article m’est d’une très grande aide.

    • J’ai du mal à structurer mes idées moi aussi 🙂 Ce n’est pas si évident et je pense que certaines méthodes peuvent s’avérer efficaces pour mieux écrire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

© 2019 Marie Havard

Theme by Anders NorenUp ↑