Nouvelle de 56 pages. Juin 2016.
Lire un extrait
Acheter le livre sur Amazon

 

Résumé :
Nouvelle à lire gratuitement

Quel mal absurde touche Réjane, qui verse des larmes de crocodile depuis qu’elle est toute petite ? Un matin, elle se réveille sans visage.

A l’autre bout du monde, Soraya est une vieille femme extraordinaire, que l’on dit la plus belle du monde. Elle n’a jamais pleuré de sa vie.

Des larmes, un crocodile et une once de curcuma… Un conte fantastique surprenant.

Avis de lecteurs :

Cécile : MAGNIFIQUE ! merci pour ce beau moment, un souffle de vie, un style léger, élégant et poétique. Bravo ! Une réflexion sur la tristesse,les raisons de nos larmes, de nos états d’âme et les différentes façon de les gérer.

Maguelone : Un livre que je vous recommande!  Très agréable à lire: écriture simple, légère, naturelle tout en étant riche et recherchée. Un récit original, une belle imagination et une histoire si bien cousue qu’on s’y croirait.
Seule petite remarque: une fin que j’aurais aimé plus développée.

Ma boîte de PandoreIntrigant est le mot pour définir cette nouvelle que j’ai beaucoup appréciée et trouvée originale. Il y est question de deux femmes que tout semble opposer et qui pourtant auront un lien inexpliqué ! La fin m’a énormément plus et cela m’a fait penser à une petite histoire pleine de morale qui y dissimule un message ! J’ai aussi beaucoup apprécié la plume de l’auteur, très agréable et entraînante !

Mélissandre de Bas Bleus : La Femme sans visage de Marie Havard m’a rappelé la plume Yoko Ogawa toute en images et en reflets subtile. Très belle découverte.

Olivia (Amazon) : j’ai adoré la femme sans visage de Marie Havard, c’est une histoire fantastique au parfum de légende indienne.

Virginie (Amazon) : Cette nouvelle a la saveur de l’Inde, le goût de l’étrange et l’odeur des contes de notre enfance. Malgré un passage un peu haché entre les deux intrigues, Marie Havard nous emmène loin, pour finalement nous rapprocher un peu plus de nous-mêmes. Le côté invraisemblable peut déranger, mais cristallise toute l’essence de cette histoire venue d’ailleurs.

Lonely Lisa (Amazon) : Quant au très beau texte de Marie Havard (que j’ai déjà lue avec « Les larmes du lac »), cela confirme tout le bien que je pense d’elle. Son texte sort des sentiers battus, il est surprenant et son style toujours épuré.

J-S (Amazon) : cette histoire est une fable contemporaine surréaliste très poétique. À découvrir !